Kulansteppe

L’association Kulansteppe protège les kulans au Kazakhstan, dans la steppe Torgaï, où le kulan avait disparu depuis 100 ans. En effet, il ne resterait plus que 3% de la population originelle, notamment à cause de la transformation de son habitat et de la chasse excessive. Le but de son programme est d’augmenter la population de kulans en Asie centrale en effectuant des réintroductions, et plus généralement de contribuer à la conservation et à la restauration de la faune sauvage des steppes du centre du Kazakhstan.

En 2017, l’association y a réintroduit 9 individus avec pour objectif de rétablir l’écosystème naturel de la steppe et d’augmenter la population de kulans en Asie Centrale. Ces individus ont été rejoint par un nouveau couple en 2020, suivi grâce à des colliers GPS et des patrouilles, ce qui a permis de recueillir des données scientifiques et biologiques sur l’espèce et de pouvoir mieux la protéger. Des individus sont amenés de la large population du Parc National Altyn Emel et de la réserve naturelle Barsa Kelmes pour être relâchés dans les 60 000 km² de la Steppe de Torgaï, zone stratégique située dans un réseau d’aires protégées, de corridors écologiques et de zones de chasses gérées par une organisation partenaire au Kazakhstan.

Les gardiens du site de réintroduction de la steppe de Torgaï surveillent deux kulans dans l’enclos d’adaptation et ont documenté l’accouplement en juin. Un autre accent a été mis sur l’élaboration d’un protocole pour estimer la taille de la population de kulans et de gazelles dans Altyn Emel National Park et la réserve naturelle Barsa Kelmes.

Play for Nature a soutenu entre 2018 et 2021 les actions de Kulansteppe dans le cadre de cette surveillance et aide au financement de caméras ainsi des frais de déplacements des équipes sur le terrain à hauteur de 12 000 €.

En savoir plus
Rapport d'activités 2018-2019