SOPTOM

En 2020, Play for Nature anciennement La Passerelle Conservation en collaboration avec Exotic Park, a soutenu La Station d’Observation et de Protection des Tortues et de leurs Milieux (SOPTOM). Cette association a été créée en 1986. Elle étudie et protège les reptiles, plus spécifiquement les tortues et leurs milieux en France et à travers le monde. Elle est composée de 2 entités : le Centre d’Élevage Conservatoire et le Centre de Soins Faune Sauvage. Les tortues sont l’un des reptiles les plus menacés sur cette planète. La SOPTOM est porteur du programme « SOS Sulcata » et a pour objectif la protection de la tortue sillonnée Centrochelys sulcata, aussi appelée la tortue Sulcata, la troisième plus grosse espèce de tortues terrestres, par sa réintroduction dans des zones protégées.

 

Bien que présente dans de nombreux pays, les populations de cette tortue présentent de faibles effectifs. Cette espèce est classée comme  « vulnérable »  sur la liste rouge des espèces du monde de l’UICN. Comme beaucoup d’autres tortues, elle est victime du commerce et du trafic illégal et se retrouve souvent dans le jardin de particuliers qui les achètent toutes petites en animalerie. En parallèle, de nombreuses activités sont réalisées comme le soutien des populations locales pour le développement du maraîchage et de l’apiculture, des cours de théâtre avec les jeunes des villages, des animations pédagogiques et des sorties nature dans la brousse ainsi que le développement d’une petite activité écotouristique.

 

De plus, la SOPTOM a financé, mené ou suscité de nombreuses études depuis sa création. Un tiers du budget de l’association est consacré à la conservation et aux travaux scientifiques.

 

À  travers ce programme « SOS Sulcata », Play for Nature anciennement La Passerelle Conservation et Exotic Park ont aidé à la protection de la tortue sillonnée au Sénégal. La somme de 5 000 € allouée à ce programme a permis de financer l’engagement d’un bénévole en Volontaire Solidarité International (VSI) en charge du programme de conservation sur place ainsi que la rémunération d’un salarié présent sur place depuis 11 ans.

En savoir plus